Le sucre et ses effets (I/II)

Le sucre et ses effets (I/II)

Après avoir passé de bonnes fêtes de fin d’année avec une alimentation riche, il est l’heure des bonnes résolutions que chacun souhaite prendre. Bien souvent, le fait de vouloir perdre du poids ou tout simplement mieux s’alimenter arrive en top liste des nouveaux objectifs.

C’est pourquoi j’ai souhaité vous informer sur le sucre et ses effets

On nous matraque le slogan « évitez de manger trop gras, trop sucré trop salé », mais savez-vous réellement pourquoi il faut limiter le sucre ?

Tout d’abord, notre organisme a besoin d’énergie pour fonctionner, et notre cerveau carbure au glucose, qui est un sucre. Ce dernier est nécessaire à notre organisme : il convient donc de ne pas diaboliser le mot « sucre » et de remettre les informations dans leur contexte.

Le sucre est une molécule énergétique, calorique, mais utile ! Ce qui est néfaste c’est la pléthore de sucre. Malheureusement notre alimentation est souvent trop riche en sucres et c’est excès qui peut entrainer le diabète et de nombreuses autres pathologies liées à l’obésité ou au surpoids.

Les sucres appartiennent à la grande famille des glucides appelés parfois « hydrate de carbone ». On classifie les sucres selon leur composition et donc leur assimilation par notre organisme.

Sucre rapide et sucre lent quelle différence ?

Le sucre rapide est un sucre simple (comme glucose par exemple) qui va passer très rapidement dans votre sang et faire monter votre glycémie (taux de sucre sanguin). C’est cette arrivée massive de sucre qui va déclencher la sécrétion d’insuline, hormone hypoglycémiante (qui fait baisser la glycémie).

Plus on ingurgite du sucre, plus on sécrète d’insuline, et avec l’âge, on augmente le risque de diabète de type II.

Le sucre lent, dit sucre complexe, est schématiquement un ensemble de sucres simples mis bout à bout pour former une longue chaine de glucides. Notre système digestif est prévu pour en casser les maillons et donner ainsi du sucre qui pourra passer dans le sang. Vous comprenez donc aisément qu’il faut plus de temps à notre organisme pour traiter un sucre complexe, d’où le terme sucre lent.

En diététique on considère que les sucres rapides ne sont pas nécessaires aux personnes sédentaires. Il est impératif de limiter la consommation de ces sucres simples. On donne le repère nutritionnel de 20g de sucres simples par jour. En considérant qu’une canette de soda contient 7 morceaux de sucre, la limite recommandée de sucres est très vite atteinte au-delà des recommandations. Un yaourt sucré contient déjà 8 à 10g de sucres rapides. Quant aux jus de fruit, pensez à vérifier qu’ils sont 100% fruit, sans sucres ajoutés.

Lors de la prochaine newsletter je vous exposerai la différence entre le sucre blanc et le sucre roux.

Retrouvez mon actualité et des conseils sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/Di%C3%A9t%C3%A9tique-par-Aur%C3%A9lie-Ravaud-754198837978772/?ref=hl



HAUT