Un produit est dit bio parce que reconnaissable grâce aux labels qui le certifient comme tel (AB, Eurofeuille, Demeter, Nature et Progrès,...). Dans le cas du café bio les garanties portent sur le non-recours aux engrais chimiques et pesticides de synthèse, à l'absence d'OGM, au principe de rotation des cultures qui permet de favoriser la fertilité et l'activité biologique... La gamme des cafés bio d'Un Amour de Café est certifiée par Ecocert et pour certains d'entre eux, contrôlés par Capinov pour vérifier le taux de l'ensemble des pesticides connus à ce jour. Nous portons la même attention sur le choix de tous nos produits bio : thés, tisanes et infusions, sirops d'érable, ...La torréfaction est le processus de cuisson du grain de café. Il joue un rôle primordial dans l'obtention d'un café de qualité. Lors de la torréfaction le grain de café vert est amené au degré près, à la température qui lui permettra d'exhaler tous ses arômes. Il existe deux façons de torréfier : l'industrielle et l'artisanale. La méthode de torréfaction industrielle opère une cuisson à une température comprise entre 400 et 1000 degrés pendant moins de 8 minutes. Cette technique de torréfaction dite « flash » ne permet d'obtenir que 30% des arômes définitifs du café. Un Amour de café utilise la méthode de torréfaction artisanale. Plus douce, elle respecte le produit et s'effectue à moins de 200 degrés sur une vingtaine de minutes. La faible quantité de grains torréfiés permet un meilleur rendu qualitatif. Le café ainsi torréfié garde tous ses arômes. Cette torréfaction est celle privilégiée pour des grands crus tels que le Moka Sidamo d'Ethiopie ,du Coatepec du Mexique, ou de l'Excselo de Colombie.

Les secrets de l'infusion du thé

Le thé est une boisson qui a su traverser le temps, puisque selon la légende, nous en consommerions depuis l’an 2737 avant notre ère ! Originaire d’Asie, il s’est répandu en Europe dès l’année 1556 : à cette époque, nous faisions déjà infuser les feuilles, mais avant cela, le thé avait été consommé de manières très différentes…

Les secrets de l'infusion du théfeuilles de thé

Une boisson ancienne

Le thé est une boisson qui a su traverser le temps, puisque selon la légende, nous en consommerions depuis l’an 2737 avant notre ère ! Originaire d’Asie, il s’est répandu en Europe dès l’année 1556 : à cette époque, nous faisions déjà infuser les feuilles, mais avant cela, le thé avait été consommé de manières très différentes…

Différentes préparations

D’abord réduit en une poudre condensée en briques que l’on émiettait pour faire bouillir les miettes recueillies avec d’autres aromates, puis, à l’aide d’une meule, réduit en poudre que l’on fouettait avec de l’eau chaude (méthode encore utilisée pour la cérémonie du thé au Japon), le thé a connu bien des coutumes avant d’être consommé comme nous le faisons aujourd’hui : par infusion.

L'infusion du thé

Mais qu’est-ce que l’infusion, exactement ? Selon Wikipédia : « L’infusion est une méthode d'extraction des principes actifs et/ou des arômes d'un végétal par dissolution dans un liquide initialement bouillant que l'on laisse refroidir »… Autrement dit, l’eau chaude (et non bouillante, comme nous allons le voir) extrait des feuilles de thé les actifs et les saveurs, pour notre plus grand plaisir, lorsque l’on sait comment s’y prendre.

Les facteurs influençant l'infusion

Plusieurs facteurs jouent sur le bon déroulement de l’infusion et la qualité de la boisson obtenue, en dehors de la qualité du thé que vous utilisez (évidemment, tout amateur vous déconseillerait les sachets industriels, et nous parlerons ici de thé en feuilles) : 

  • la matière du contenant utilisé : par exemple, la terre cuite, en gardant les tanins des thés précédemment préparés, modifiera le goût des suivants ;
  • la température : les thés s’infusent à une température différente selon leur type ;
  • le temps d’infusion : tout comme la température, celui-ci dépend du type de thé ;
  • la quantité d’eau utilisée : pour obtenir la meilleure qualité possible, il est préférable de réaliser de petites quantités à la fois (les théières d’un litre et plus sont, dans la mesure du possible, à éviter).

Pour vous y retrouver, nous vous avons préparé un tableau des temps d’infusion, des températures de l’eau et des quantités de thé à utiliser selon leur type (pour les plus courants)… Cependant, si votre thé s’avère trop clair ou trop amer en suivant ces instructions, prenez le temps de faire plusieurs essais et vous ne tarderez pas à trouver la méthode d’infusion idéale : comme toutes les boissons subtiles, la préparation du thé est un art délicat, mais sachez qu’avec un peu de patience, vous ne tarderez pas à en maîtriser les bases.

Tableau d'infusion

Type Température Temps Quantité

Thé noir ou Oolong

80 à 95 degrés

3 à 5 minutes

2,5 à 5 grammes grammes pour 150ml d’eau

Thé vert chinois

70 à 80 degrés

3 à 5 minutes

2,5 à 4 grammes grammes pour 150ml d’eau

Thé vert japonais (Sencha)

80 degrés

1 minute

10 grammes pour 210ml d’eau

Thé blanc

70 à 80 degrés

7 à 10 minutes

5 grammes pour 150ml d’eau

Maté

80 à 90 degrés

5 minutes

5 grammes pour 150ml d’eau

Rooibos

90 degrés

5 minutes

6 grammes pour 150ml d’eau

Pour plus d'astuces

En espérant que cet article vous aura été utile, n’hésitez pas à nous donner votre avis, partager votre expérience en commentant, ainsi qu’à partager l’article sur les réseaux sociaux ! Et pour rester au courant des astuces et des actualités de l’univers du thé et du café, abonnez-vous à la Newsletter (formulaire au bas de la page) !

Bonne dégustation…



HAUT