Un produit est dit bio parce que reconnaissable grâce aux labels qui le certifient comme tel (AB, Eurofeuille, Demeter, Nature et Progrès,...). Dans le cas du café bio les garanties portent sur le non-recours aux engrais chimiques et pesticides de synthèse, à l'absence d'OGM, au principe de rotation des cultures qui permet de favoriser la fertilité et l'activité biologique... La gamme des cafés bio d'Un Amour de Café est certifiée par Ecocert et pour certains d'entre eux, contrôlés par Capinov pour vérifier le taux de l'ensemble des pesticides connus à ce jour. Nous portons la même attention sur le choix de tous nos produits bio : thés, tisanes et infusions, sirops d'érable, ...La torréfaction est le processus de cuisson du grain de café. Il joue un rôle primordial dans l'obtention d'un café de qualité. Lors de la torréfaction le grain de café vert est amené au degré près, à la température qui lui permettra d'exhaler tous ses arômes. Il existe deux façons de torréfier : l'industrielle et l'artisanale. La méthode de torréfaction industrielle opère une cuisson à une température comprise entre 400 et 1000 degrés pendant moins de 8 minutes. Cette technique de torréfaction dite « flash » ne permet d'obtenir que 30% des arômes définitifs du café. Un Amour de café utilise la méthode de torréfaction artisanale. Plus douce, elle respecte le produit et s'effectue à moins de 200 degrés sur une vingtaine de minutes. La faible quantité de grains torréfiés permet un meilleur rendu qualitatif. Le café ainsi torréfié garde tous ses arômes. Cette torréfaction est celle privilégiée pour des grands crus tels que le Moka Sidamo d'Ethiopie ,du Coatepec du Mexique, ou de l'Excselo de Colombie.

Le café des grands hommes

Le café des grands hommes

Napoléon 1er (1769-1821)

Militaire et premier empereur de France. C'est à la fin de sa vie, lorsqu'il est emprisonné sur l'Île Sainte-Hélène que Napoléon Bonaparte aborde dans ses écrits son attrait pour le café. Il explique ainsi, non sans exagération qu'il avait toujours eu au cours de sa vie au moins sept cafetières en permanence sur le feu.
« Le café fort me ressuscite, il me cause une cuisson, un rongement singulier, une douleur qui n'est pas sans plaisir. J'aime mieux alors souffrir que de ne pas souffrir ».

Louis XV (1710-1774)

Dit le « Bien-Aimé » fut roi de France durant presque 60 ans. Il était un grand amateur de café, et surtout de femmes. On lui servait sa boisson favorite dans des tasses de porcelaine dessinées par Madame de Pompadour, dont la forme évoquait celle des seins de sa favorite. Etablissant ainsi le lien entre ses deux passions, Louis XV aimait lier l'utile à l'agréable.

Le Pape Clément VIII (1536-1605)

Sollicité par des prêtres italiens pour condamner le café comme une boisson païenne. C'est après avoir goûté au délicieux breuvage qu'il voulut aller jusqu'à le baptiser ! Ainsi il déclara : « Ce serait un péché de laisser aux incroyants seulement une boisson aussi délicieuse ; vainquons Satan en la bénissant pour en faire une boisson vraiment chrétienne ».

Winston Churchill (1874-1965)

Premier ministre Britannique entre 1940 et 1945, jouant ainsi un rôle décisif dans l'Histoire de la 2nde Guerre Mondiale. Grand amateur de cigares (on le caricature souvent de cette façon) il aimait également déguster un bon café et en offrir aux personnes qu'il recevait dans son bureau. C'est avec humour qu'il aurait parlé de son attrait pour le breuvage noir : «Monsieur, si j'étais votre épouse, je mettrais du poison dans votre café. Madame, si j'étais votre mari, je le boirais ».


On peut citer également David Lynch (cinéaste), Francis Bacon (peintre), L. Frank Baum (scénariste), Paul Erdös (mathématicien) ou Søren Kierkegaard (philosophe) parmi les grands Hommes amateurs de café.



HAUT